Skip to main content Link Search Menu Expand Document (external link)

À propos des financements

Les financements auxquels les entreprises peuvent prétendre sont à la fois nombreux et variés. Pour vous aider à vous y retrouver, nous avons fait la liste des financements les plus courants, avec leurs avantages, leurs inconvénients, et leurs critères d’éligibilité.

Financements dilutifs (equity)

Quand vous faites appel à un financement « dilutif », vous échangez des parts dans votre entreprise contre un financement.

Investisseurs privés (business angels)

  • Description : des business angels, qui sont souvent d’anciens entrepreneurs, placent leurs propres fonds dans votre entreprise en échange de participations.
  • Phase idéale pour vous : phase d’amorçage, avec ou sans revenus.
  • Taille du financement : 25 000 € à 2 millions d’euros (au total).
  • Durée du financement : 3 à 8 ans.
  • Délai d’octroi du financement : 2 à 6 mois.
  • Contreparties : vous devez céder des parts.

Lire notre article

Fonds de capital-risque (venture capital)

  • Description : un fonds de capital-risque place les fonds qui lui sont confiés par ses limited partners dans votre entreprise, moyennant une prise de participation.
  • Phase idéale pour vous : phase de croissance, avec ou sans revenus.
  • Taille du financement : à partir de 300 000 € (par tour de table)
  • Durée du financement : 5 à 10 ans.
  • Délai d’octroi du financement : 6 à 12 mois.
  • Contreparties : vous devez céder des parts et accueillir de nouveaux membres dans votre conseil d’administration.

Lire notre article

Comparaison des financements dilutifs

Financement Phase idéale Montant Délai d’octroi
Business angels Amorçage 25 000 € à 2 million 2 à 6 mois
Fonds de capital-risque Croissance À partir de 300 000 € 6 à 12 mois

Financements non-dilutifs (debt)

Quand vous faites appel à un financement « non-dilutif », vous empruntez de l’argent à une organisation que vous devez ensuite rembourser.

Crédits bancaires

  • Description : une banque vous prête une certaine somme que vous remboursez, avec des intérêts, sur une durée définie à l’avance.
  • Phase idéale pour vous : développement, avec revenus et historique.
  • Taille du financement : 15 000 € à plusieurs millions d’euros.
  • Durée du financement : 1 à 7 ans.
  • Délai d’octroi du financement : 10 jours à 3 mois.
  • Contreparties : vous devez rembourser la somme qui vous a été prêtée tout en payant des intérêts dessus.

Lire notre article

Financement participatif (crowdlending)

  • Description : au travers d’une plateforme en ligne, des investisseurs privés s’unissent pour financer votre entreprise, sous la forme d’un crédit ou d’une prise de participations.
  • Phase idéale pour vous : croissance ou développement.
  • Taille du financement : jusqu’à 5 millions.
  • Durée du financement : 1 à 7 ans.
  • Délai d’octroi du financement : 1 à 2 mois.
  • Contreparties : vous devez payer des mensualités de remboursement ou céder des parts.

Lire notre article

Aides publiques

  • Description : une administration, une organisation, ou une banque vous prête une somme et vous la remboursez sans payer d’intérêts.
  • Phase idéale pour vous : phase d’amorçage.
  • Taille du financement : 1 000 € à 50 000 €.
  • Durée du financement : 1 à 7 ans.
  • Délai d’octroi du financement : 1 à 6 mois.
  • Contreparties : vous devez payer des mensualités de remboursement (mais sans intérêts ni garanties).

Lire notre article

Comparaison des financements non-dilutifs

Financement Phase idéale Montant Délai d’octroi
Crédit Développement 15 000 € à plusieurs millions 2 semaines à 3 mois
Crowdlending Développement jusqu’à 5 millions 1 à 2 mois
Aides Croissance 1 000 € à 50 000 € 1 à 6 mois

Autres types de financements

Famille et amis

  • Description : vous piochez dans votre épargne personnelle et dans les économies que vos proches acceptent de vous confier pour financer les premières dépenses de votre entreprise.
  • Phase idéale pour vous : phase de lancement, sans revenus.
  • Taille du financement : 1 000 € à 100 000 €.
  • Durée du financement : 5 à 10 ans (si prise de participation)
  • Délai d’octroi du financement : 1 à 2 mois.
  • Contreparties : aucune (ou cession de participation)

Lire notre article

Concours d’entrepreneuriat

  • Description : vous touchez un chèque en remportant un concours d’entrepreneuriat organisé par une collectivité, une entreprise, ou une organisation publique.
  • Phase idéale pour vous : lancement.
  • Taille du financement : 1 000 € à 50 000 €.
  • Durée du financement : indifférente (le chèque est un don).
  • Délai d’octroi du financement : 1 à 4 semaines.
  • Contreparties : aucune.

Lire notre article

Complémentarité des financements

Les sources de financement ci-dessus ne sont pas mutuellement exclusives, elles peuvent être complémentaires. Si vous faites appel à des business angels durant votre phase d’amorçage, ces derniers pourront vous recommander des fonds de capital-risque quand vous chercherez ensuite à lever des fonds. Inversement, si vous allez voir un fonds de capital-risque un peu trop tôt, il est possible que le fonds vous redirige vers des business angels dans un premier temps.

Autre forme de complémentarité : l’effet de levier. Certains financements peuvent vous aider à obtenir d’autres financements. Une première levée de fonds réussie pourra vous aider à obtenir un prêt bancaire, car le soutien d’un fonds de capital-risque donnera de la crédibilité à votre dossier de prêt. De son côté, la banque sera rassurée de savoir que vous disposez déjà d’un premier matelas de sécurité alimenté par les fonds de votre levée.

Bien que toutes les combinaisons soient possibles en matière de financement, l’abus de mélanges pourra donner des maux de tête à vos interlocuteurs. Si vous courrez après trop de financements en même temps, vous pourrez donner l’impression de vous disperser, ce qui peut déplaire à certains partenaires. Et si vous collectez trop de financements d’un coup, alors que votre projet est encore flou, vous risquez d’éveiller la vigilance des sceptiques. Qu’il s’agisse de financements ou de cocktails, tout est affaire de dosage.